Depuis chez vous
Le MOOCLes PodcastsLe LivreLes événementsDans votre boîte mail
Sur nos campus
Trouver sa voieEntreprendre
Alumni
PortraitsTicket for Life
Corporate for change
Pour les Entreprises

Témoignage d'alumni : Marie Doué, agir en faveur de l'égalité des chances

10 Mars 2021
Partager

Marie est née en Côte d’Ivoire et elle arrivée en France en 1990. Adolescente, elle a dû décrypter les attentes du système de formation “à la française”, très différent de ce qu’elle a connu jusqu’alors. Marie a eu plusieurs vies et plusieurs pro-fessions avant de se lancer dans l’entrepreneuriat. Son souhait le plus cher : agir en faveur de l’égalité des chances. Elle l’exauce en 2018, en rejoignant le Parcours Entrepreneur, où elle rencontre Bertrand Chénu qui sera le premier et plus fidèle contributeur de son projet Métishima.

DÉCRYPTER LES ATTENTES DU SYSTÈME

Ce qui m’a interpellé en arrivant en France, c’est la linéarité des parcours et les questions : Tu as quel âge ? Quel diplôme ? Tu gagnes combien ? Cela fait partie des codes que les personnes issues des migrations ne comprennent pas.  

Moi, je n’ai pas eu un parcours linéaire ; j’ai travaillé tôt, j’ai eu plein de métiers différents. J’ai travaillé en mission locale, j’ai fait de la coiffure, j’ai été intégrateur web. J’ai appris à me débrouiller. Mais de nombreuses personnes migrantes ont des compétences qu’elles ne savent pas faire valoir dans le secteur professionnel français par méconnaissance des attentes des employeurs. 

"J'AI RENCONTRÉ DES PERSONNES QUE JE N'AURAIS JAMAIS RENCONTRÉES DANS MA VIE DE TOUS LES JOURS"


AGIR POUR L'ÉGALITÉ DES CHANCES

Depuis les années 2000, je fais du bénévolat dans différentes associations d’aide aux populations défavorisées. Pendant de nombreuses années, j’ai observé et j’ai beaucoup appris sur les mécanismes d’insertion en France. A ce moment-là, naît mon envie de changer le regard des Français sur les personnes issues de la migration. C’est l’ambition de Métishima. Ce programme a pour objectif de valoriser les compétences et les aptitudes professionnelles des nouveaux arrivants. Nous les accompagnons dans leur insertion professionnelle. J’ai trouvé ce qui m’apporte de la joie et du bonheur au quotidien malgré les difficultés liées à l’entrepreneuriat.


“TICKET, L'ÉCOLE QUI M’A PERMIS DE ME RÉALISER”

J’avais très envie de monter mon propre projet mais je n’avais pas assez confiance en moi. J’ai commencé par faire le MOOC. Ce cours en ligne a conforté mon envie de lancer mon projet, mon besoin d’être accompagnée pour apprendre les outils et les méthodes de l’entrepreneur. J’ai ainsi rejoint le Parcours Entrepreneur en 2018. Ce fut une expérience très intense, j’y ai rencontré des personnes d’horizons très différents, que je n’aurais jamais rencontrées dans la vie de tous les jours. La disponibilité et le travail des coachs, l’écoute active et bienveillante du groupe m’a permis de trouver la confiance qui me manquait pour me lancer. Même si je fais des fautes de français ce n’est pas grave, je me dis que ce que j’ai à dire peut intéresser les gens. J’ai pris conscience que, malgré mon parcours non linéaire, mes faiblesses, je pouvais me lancer à condition de bien m’entourer.

Le regard de Bertrand Chenu, premier contributeur 


“Avec Marie, ce fut un coup de cœur amical. Étant bénévole depuis 17 ans auprès des personnes défavorisées, nous avions un centre d’intérêt commun. Son projet m’a très vite plu et j’ai eu envie de contribuer. Marie est une femme qui a une volonté très forte qui lui permet d’avancer sans se retourner. Elle a une grande foi dans son projet. Elle a ainsi réussi à m’entraîner dans cette aventure. Au début, je l’aidais ponctuellement, aujourd’hui, je suis président de l’association.  

Marie aide ses bénéficiaires à décrypter le monde de l’emploi et moi je l’aide à construire des partenariats avec les entreprises. Je lui décode les attentes d’une relation commerciale par exemple. Je lui mets à profit mon expérience professionnelle. De mon côté, ça me permet d’avoir du sens et de continuer à faire marcher mes neurones à 60 ans passés. J’ai la chance de ne plus avoir besoin de travailler, je me permets donc de choisir où mettre mes compétences à profit.

Mon expérience avec Ticket for Change a été extraordinaire. J’ai pris une claque en découvrant  que les jeunes d’aujourd’hui sont capables de faire bouger les lignes, d’oser bousculer les codes. Je me suis dit qu’il n’était jamais trop tard pour devenir acteur du changement.”



Chloé Biasi
Marketing & Sensibilisation
Retour à la page Actus →