Depuis chez vous
Le MOOCLes PodcastsLe Livre
Sur nos campus
Nos EvénementsLes Week-endsParcours Entrepreneur
Alumni
PortraitsTicket for Life
Corporate for change
Pour les Entreprises

MESURE D'IMPACT Episode 1 : Pourquoi et comment se lancer ?

4 mai 2020
Partager

Ticket for Change lance sa seconde mesure d’impact et vous partage son expérience


Entreprises sociales, associations, coopératives, fondations, vous agissez au service de l’intérêt général et l’évaluation de votre impact social est un enjeu majeur pour piloter vos activités et communiquer auprès de vos parties prenantes. Cela suscite probablement de nombreuses questions : Pourquoi se lancer ? Quand s’y mettre ? Par où commencer ? Quelles expertises requises ?

Autant de questions que nous nous sommes aussi posées chez Ticket for Change.

A l’occasion du lancement, ce mois-ci, de notre seconde mesure d’impact, nous souhaitons vous éclairer sur notre démarche, vous partager notre expérience afin qu’elle puisse, on l'espère, guider votre réflexion. Cette série d’articles sera enrichie de témoignages d’experts.


Episode 1 : Pourquoi et comment lancer sa mesure d’impact ?

Dans ce premier épisode, nous vous proposons une discussion croisée entre Anne-Maryse Van Der Slikke qui a piloté le projet de mesure d’impact chez Ticket for Change depuis 2017 et Anne-Laure Hernandez du cabinet (IM)PROVE, expert en mesure d’impact. 


Anne-Maryse, c’est quoi la mesure d’impact pour Ticket for Change ? 

"La mesure d’impact, c’est le fait de quantifier les effets positifs ou négatifs générés directement sur nos bénéficiaires par nos programmes. En deux mots, on cherche à savoir si nos activités fonctionnent : si les personnes que l’on accompagne avancent dans leur voie d’acteur du changement et comment, et à les améliorer en fonction des résultats. Ça se traduit concrètement par un questionnaire en ligne envoyé à tous les participants à nos programmes. Une fois le questionnaire rempli, nous analyserons les résultats et nous partagerons un rapport à l’ensemble de nos parties prenantes."


Anne-Laure, une question simple mais fondamentale : pourquoi évaluer son impact social ? 

"Question en effet fondamentale.

Tout d’abord, pour des enjeux internes. C’est un outil stratégique qui permet de mesurer l’atteinte de la mission sociale annoncée par la structure et donc qui donne des clés de lecture pour prendre des décisions stratégiques. Il permet aussi d’identifier les cibles les plus impactées, les cibles les moins impactées mais aussi, les impacts inattendus. Il est essentiel d’entamer une démarche de mesure d’impact à des moments charnières de la vie de l’organisation, comme lors de son passage à l’échelle.

Ensuite, c’est utile vis-à-vis des parties prenantes extérieures. L’évaluation d’impact rend tangible les résultats des actions menées par la structure et ainsi, elle permet de rendre des comptes auprès de financeurs actuels ou de convaincre des partenaires potentiels. Grâce à l’évaluation de son impact, la structure peut également défendre son modèle alternatif de société et donner la preuve que ses solutions fonctionnent.  C’est aussi un support de sensibilisation du grand public aux enjeux de société et au fait que des solutions existent. Enfin, c’est tout simplement un moyen de rendre compte de son impact auprès de ses parties-prenantes proches telles que ses salariés et ses bénévoles." 



Anne-Maryse, pourquoi lancer une campagne de collecte cette année ? 


"En 2019, chez Ticket for Change, nous avons réaffirmé notre ambition de contribuer à un changement systémique. Notre ambition est que cela devienne la norme, dans le monde du travail, d’utiliser ses talents et son énergie au service de la résolution des défis urgents et importants de notre société. Mais pour réussir cette transformation à moyen terme, nous avons toujours besoin de savoir si nous avançons sur le bon chemin ! 

De plus, depuis notre première mesure d’impact en 2017, nous avons développé des nouveaux programmes, et nous avons besoin de comprendre les forces et les faiblesses de nos activités… et seule la mesure d’impact peut nous permettre d’avoir une vision large sur les transformations opérées sur nos bénéficiaires. 

Enfin, montrer que Ticket for Change a un impact concret sur la société, c’est démontrer que les acteurs de l’ESS créent de la valeur et font bouger les lignes. C’est pourquoi, nous invitons un maximum d'acteurs à s’embarquer dans l'évaluation de leur impact social."


Anne-Laure, à tout vouloir tout quantifier, mesurer, analyser, ne s’éloigne-t-on pas de la vocation sociale des activités  ? 

"Pas du tout. En fait, la mesure d’impact est justement un outil qui permet de valider que les activités de la structure sont bien au service de sa mission sociale.

Les mots “quantifier, mesurer, analyser” font peur, mais il s’agit en fait d’un travail méthodologique qui permet de rendre les choses objectives.  Cela ne veut pas dire qu’on va s’éloigner de la réalité, au contraire.

En somme, on permet de rendre tangible ce qui est intangible, tout en restant proche de l’ADN de la structure. Je pense même que les points de vue sont en train de changer là-dessus et que la démarche est en cours d’appropriation dans de plus en plus de secteurs."



Anne-Laure,  la mesure d’impact est parfois perçue comme un chantier titanesque réservé aux grosses structures, qu’en pensez-vous ?  A partir de quand, se lancer ?

"Ce n’est pas forcément un chantier titanesque et ce n’est pas du tout réservé aux grosses structures.

Tout simplement, la démarche d’évaluation d’impact doit être proportionnelle à la taille de la structure. Les structures établies depuis plusieurs années avec de nombreuses activités et de nombreux bénéficiaires vont forcément y consacrer plus de temps. 

En revanche, il est important que les structures, même jeunes, pensent à la mesure d’impact dès le début de leur activité afin de déterminer quelques indicateurs à suivre. Il est plus facile de mettre en place une démarche de mesure d’impact dans une structure en lancement. 

Au final, il vaut mieux ne retenir que quelques indicateurs plutôt que de lancer une machine infernale." 



Anne-Maryse, comment allez-vous utiliser les résultats ? N’y a-t-il pas un risque à ne se concentrer que sur les réussites ? 


"Bien sûr, nous célébrerons nos réussites avec l’équipe, les bénévoles et tous les acteurs qui s’engagent à nos côtés depuis 6 ans. Avoir des données tangibles nous permettra de mieux valoriser les contributions de toutes nos parties prenantes. Ainsi, nous espérons pouvoir les engager durablement à nos côtés, pérenniser des relations, en créer de nouvelles, créer des synergies… toujours avec l’ambition de démultiplier l’impact, de créer des effets systémiques.

Mais nous ne négligerons pas nos échecs pour autant. Tout comme le pilotage économique d'une entreprise lui permet de prendre des décisions stratégiques, nous aimerions que notre mesure d'impact nous aide dans les choix d’orientation de nos activités. Ainsi, chez Ticket for Change, c’est le même pôle qui est en charge du pilotage financier de l’activité et de la mesure d’impact en lien étroit avec les pédagogies. Notre objectif n’est pas de ne parler que des réussites, nous voulons aussi tirer des apprentissages. En analysant ces données, nous pouvons très concrètement orienter les décisions stratégiques de l’association, les pédagogies de nos activités ou encore décider d’arrêter un programme qui ne générerait pas d’impact."


Anne-Maryse : Comment vous êtes-vous organisés autour de ce projet de mesure d’impact ? 


"L’évaluation d’impact social est une démarche qui nécessite des expertises spécifiques. C’est également un projet transverse à la structure qui nécessite des ressources humaines et financières dédiées. En 2017, pour mener notre première mesure d’impact, nous nous sommes entourés du cabinet spécialisé (IM)PROVE (lien) et avons reçu le soutien financier d'un mécène individuel. 


Nous cherchons désormais à pousser le chantier de mesure d’impact encore plus loin en réalisant nos prochaines mesures d’impact en interne afin de mieux le maîtriser et faciliter le suivi d’une année à l’autre. 


Pour cela, nous avons renouvelé la collaboration avec (IM)PROVE pour la méthodologie de mesure d’impact et nous nous sommes associés à Share it pour la création d’un dashboard de visualisation des données. Le but a été de monter en compétences en interne :


Pour terminer, un grand merci aux partenaires qui nous ont permis de rendre possible cette démarche de mesure d’impact internalisée et automatisée : Ashoka, la Fondation Prairial, (IM)PROVE et Share it


Dans le second épisode, on vous en dit plus sur notre méthode, notre préparation, nos apprentissages ….

D’ici là, vous pouvez relayer notre campagne ou nous contacter. Nous serons ravis de vous lire hello@ticketforchange.org

Sophie Delile
Marketing & Communication
Retour à la page Actus →