NOS ARTICLES

L’intrapreneur social, le mouton à 5 pattes du monde de l’entreprise ?
L’express, 13  février 2015

Agiles dans des structures rigides, utopistes et pragmatiques, passionnés mais patients…
Jonas Guyot et Matthieu Dardaillon (co-fondateurs de Ticket for Change et Corporate for Change), analysent cinq paradoxes
des intrapreneurs sociaux, ces salariés qui transforment leurs entreprises de l’intérieur. 

Réconcilier l’économique et le social : la mission des intrapreneurs
Socialter, le 2 mars 2016

Jonas Guyot, co-fondateur de Corporate for Change donnent quelques exemples d’ntrapreneurs démontrant que
la co-création entre de grandes multinationales et des acteurs de la société civile n’est pas une vaste fiction.

ILS PARLENT DE NOUS !

 

LES INTRAPRENEUSES : DES ENTREPRISES DANS LES ENTREPRISES AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ
TF1, le 12 juillet 2016

Entreprise dans l’entreprise, une intrapreneuse permet à un salarié de développer un projet sous la houlette de son employeur.
Certaines se sont mises à développer des activités solidaires, du garage à prix coûtant au cours de bricolage pour ancien SDF.

L’INTRAPRENEURIAT SOCIAL BOUSCULE L’ENTREPRISE
Novethic, mars 2016

Ils veulent changer le monde sans changer de boîte. De plus en plus de salariés se lancent dans l’intrapreneuriat social.
Il s’agit de créer une autre activité à but social ou environnemental au sein même de son entreprise.
En France, le mouvement connait un succès croissant. C’est un pari gagnant-gagnant, pour les salariés et pour l’entreprise.

CES INTRAPRENEURS QUI FONT BOUGER LE MONDE
La Croix, mars 2016

Après l’entreprise sociale, voici le temps des « intrapreneurs sociaux », ces salariés qui veulent faire bouger leur entreprise
pour mieux être utiles à la société. Nicolas Cordier, cadre chez Leroy Merlin, a fait partie des pionniers.

INTRAPRENEURS : ENGAGÉS DE L’INTÉRIEUR
Libération, Septembre 2015

Une nouvelle pratique émerge au sein des grandes entreprises : des employés montent des projets sociaux en interne
afin de rendre les pratiques entrepreneuriales plus responsables. Rencontres.

ILS PARLENT DE NOS MISSIONS !

 

Bonduelle veut réduire son impact du champ à l’assiette.
Les Echos, 29 mai 2017. 

Bonduelle est déterminé à prendre en compte ses enjeux RSE dans sa stratégie globale,
et intègre tous ses collaborateurs dans les différents projets.
A travers le programme « Tous Acteurs » 70 personnes se sont inscrites
pour défendre des initiatives d’intrapreneuriat environnemental en lien avec leur entreprise.

Comment valoriser une agriculture responsable auprès des citoyens ? L’exemple du hackathon Bonduelle.
E-RSE, le 7 février 2017. 

Retour sur le hackathon Bonduelle que nous avons accompagné et co-construit avec  l’équipe RSE de Bonduelle,
pour intégrer ses parties prenantes aux enjeux RSE de l’entreprise.
Une journée de travail constructive autour de la vaste question :
Comment valoriser une agriculture responsable auprès des citoyens ?

POURQUOI LES ENTREPRISES DOIVENT FAIRE CONFIANCE A LA GENERATION Y ?
Madame Le Figaro, 11 novembre 2016

Ces « Millennials », qui ont grandi avec Internet et les réseaux sociaux, attendent plus de flexibilité, d’instantanéité et de transparence.
L’exemple du programme La Petite Fabrique chez Orange que nous accompagnons dans le but
de développer la créativité et l’engagement de ces jeunes collaborateurs.

 

Les « digital natives » changent l’entreprise.
Le Monde, le 29 septembre 2016. 

 

La génération Y oblige les organisations à repenser le fonctionnement et les formes de travail.
C’est l’un des objectif du programme La Petite Fabrique chez Orange,
qui réunit 30 jeunes salariés d’Orange pour développer des projets innovants pour l’entreprise.